Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 11:05

 

 

 

Parfois les larmes sourdent au coin de ses yeux,

Larmes qu'elle essuie d'un revers de main hargneux,

Sans prendre garde aux regards de quelques curieux

Qui s'interrogent sur ce chagrin silencieux.

 

Mais comment pourrait-elle bien leur raconter

Que la fin de sa vie a été programmée,

Que jamais plus elle ne pourra venir flâner

Dans ce parc aux allées si souvent empruntées.

 

Jamais plus elle ne viendra s'asseoir sur ses bancs,

Parce qu' « on » a décidé de son placement.

Jamais plus elle ne confiera sa peine au vent

Puisqu' « on » a décidé de son enfermement.

 

Elle n'est plus qu'une vieille femme qu' « on » ignore

Dont « on » a, sans la consulter, scellé le sort.

Peu importe qu'elle pleure ou qu'elle implore,

Son départ est fixé pour demain, aux aurores...

 

Elle n'aura pas eu la liberté de choisir,

« On » a décidé pour elle de son avenir,

Sans prendre en compte ses attentes, ses désirs,

Sans réaliser qu'ainsi, « on » l'envoyait mourir...

 

2187738077 1

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 18:20

 

 

Je rêve d'une femme

Qui éveille ma passion

Qui serait un sésame

Vers une exaltation

Plus ardente que les flammes

Qu'étouffe ma raison

Que tout mon corps réclame

Silencieuse oraison

Adressée à ces dames

Qui suscitent l'émotion

Que mon âme réclame

Avec déraison.

 

fantasy-girl--archer-wallpapers

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 17:36

 

 

 

On a tous quelque part en nos coeurs

Une larme d'espoir qui sommeille

Qui fait taire un instant la douleur

Ou tout au contraire la réveille.

 

On a tous quelque part dans la tête

Une once de couleur qu'on chérit

Qui combat nos souffrances muettes

Et nous offre un moment de répit.

 

On a tous quelque part dans les yeux

Une part de rêve, des étoiles,

Qui nous font miroiter d'autres cieux

Une certaine forme d'idéal.

 

On garde tous quelque part en nous

Des souvenirs, des perles fragiles

Qui provoquent parfois des remous

Ou qu'on utilise comme asile.

 

Une kyrielle de petits riens

Qui nous réchauffent ou nous bouleversent

Et qui, comme certains musiciens,

Nous tirent des larmes ou nous bercent...

 

 

Sylvain Harrison Espoir

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 06:51

 

 

 

J'ouvre les yeux, frissonnante

Au beau milieu de nulle part

Suffoquée par l'épouvante

Provoquée par ce cauchemar.

 

Autour de moi, le silence...

Un soleil pâle éclaire l'endroit...

Surgit la réminiscence

De ma présence dans ce bois !

 

Je me souviens de cette ombre

Qui me poursuit depuis trois jours

Fine silhouette sombre

Qui éprouve ma bravoure.

 

Elle se délecte de ma peur

Prolonge à dessein mon tourment

Pour en apprécier la saveur

Et nourrir ses troubles penchants.

 

Elle goûte à ma confusion

Et se plaît à troubler mes sens

Je sens vaciller ma raison

Sous son étrange influence.

 

La journée passe lentement

Dans l'attente de la revoir

Ma peur se mue en engouement

Mon épouvante en de l'espoir.

 

Face à cette créature

Mon esprit s'est laissé charmer

Par tous les mots qu'elle me susurre

Et le monde qu'elle me promet.

 

C'est dans ce bel état d'esprit

Que je fais face au crépuscule

Contemple ce que fut ma vie

Que j'ai vécu en somnambule.

 

Lorsqu'enfin la Lune paraît

La créature se révèle

Je la découvre pourvue d'attraits

Et cède alors à son appel...

 

J'ouvre les yeux, frissonnante

Environnée par la nuit noire.

Nouvellement morte vivante

Je serai votre cauchemar !!

 

 

PP30506

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 20:57

 

 

 

Lying down in the silent night

Eyes open, I look up at the sky

Mesmerized by the moon, full and bright

wondering why I wanted to die.

 

Its beams go straight into my painful heart

Manage to soothe the too many cries

About to tear my soul apart

And flood my already swollen eyes.

 

I'm enjoying the peaceful silence

And tasting that serene state of mind

Feeling as if I were in a transe

Unaware that my links have been untied.

 

Nothing but the moon can calm me down

Its sole sight can extinguish the pain

Thats roars inside and brings me down

And worsens the distress I can't restrain.

 

Lying down in the silent night

Eyes open, I look up at the sky

Mesmerized by the moon, full and bright

I cannot help letting out a sigh...

 


Soledad-vip-blog-com-783688solitude

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Une petite traduction presque au mot à mot. J'ai pensé ce poème en anglais, il m'est donc difficile de bien le retranscrire en français. je m'en excuse.

 

 

Allongée dans la nuit silencieuse,

Je lève les yeux vers le ciel,

Subjuguée par la lune, ronde et luisante,

Je me demande pourquoi je voulais mourir.

 

Ses rayons pénètrent mon coeur douloureux

Et parviennent à apaiser tous les cris

Sur le point de déchirer mon âme

Et de noyer de larmes mes yeux déjà rougis et enflés.

 

J'apprécie ce silence paisible

Et savoure cet état d'esprit serein

J'ai l'impression d'être entrée en transe,

Inconsciente du relâchement de mes liens.

 

Seule la Lune a le pouvoir de m'apaiser

Sa seule vue peut faire taire la douleur

Qui gronde à l'intérieur, me laissant sans force,

Et aggrave la souffrance que je ne peux plus contenir.

 

Allongée dans la nuit silencieuse

Je lève les yeux vers le ciel

Subjuguée par la lune, ronde et luisante

Je ne peux retenir un soupir....

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 08:03

 

 

La main crispée, en poing serré

Le bras tendu, contre son flanc

Elle se tient là, terrorisée

A la merci de tous ces gens,

Au regard froid, halluciné

Où brillent folie et égarement.

 

Pour un sourire au coin des lèvres,

Un simple frôlement de main,

C'est tout un village qui s'enfièvre

Atteint d'un délire assassin.

La rumeur court sur toutes les lèvres :

Pour elle c'est la fin du chemin.

 

Elle est accusée d'adultère

Et n'est plus qu'une moins que rien

Qu'on met beaucoup plus bas que terre

Et qu'on traite traite plus mal qu'un chien !

Exécutée à coups de pierres...

Ses bourreaux n'ont plus rien d'humain !

 

La haine est partout dans les yeux

La douleur devient obsédante

C'est un spectacle monstrueux

Que cette foule démente

Aux principes moyenâgeux

Et à la raison chancelante.

 

Pas une œillade de compassion

Aucune pitié dans leurs prunelles

Une triste résignation

Dans celles des femmes qui, comme elle,

Connaissent l'annihilation

Et vivent au conditionnel.

 

Alors elle cesse le combat

Et abandonne sans regret

La vie qu'elle menait ici-bas

Une vie sans grand intérêt

Une vie dénuée de droits

Une vie déjà condamnée.

 

280efc71

link

 

Un lien pour signer la pétition contre cette pratique barbare monstrueuse. Merci.

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 22:02

 

 

Je suis là,

Au milieu de la foule

Mais je me tiens là-bas,

Au bord du Monde,

 

Je suis là,

Au milieu de la foule qui me parle, me sourit, m'admoneste

Mais je me tiens là-bas,

Au bord du Monde,

 

Je suis là,

Au milieu de la foule, à m'agiter, parler, sourire pour donner l'illusion que je vis

Mais je me tiens là-bas,

Au bord du Monde,

 

Etrange sensation de dédoublement,

Pénible impression d'égarement,

Ecrasante et pesante solitude malgré tout ces gens,,,

 

Je suis là,

Au milieu de la foule

Mais je me tiens là-bas,

Au bord de la vie,

 


 

la foule 1998 reine

 

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 21:53

 

 

Pourquoi écrire ?

Comment m' y prendre ?

Juste pour leur dire

Leur faire comprendre

Que je n'suis pas

Ce dont j'ai l'air

Qu'existe en moi

Tant de colère.

 

Pourquoi le dire ?

Qui va l'entendre ?

Ils vont sourire

Sans même comprendre

Toute cette haine

Que j'ai en moi

Toute cette peine

Où je me noie.

 

Pourquoi le lire ?

Qui s'en soucie ?

Leurs grands sourires

Me terrifient

Leurs ronds de jambes

Eveillent ma rage

Leurs dithyrambes

Sapent mon courage.

 

Pourquoi écrire ?

Comment m'y prendre ?

Juste pour leur dire

Leur faire comprendre

Que je n'suis pas

Ce dont j'ai l'air

Que tout en moi

Est en jachère...

 

poing-colere

 

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 10:03

 

 

Le soleil darde ses rayons sur la neige
Et redonne quelques couleurs au paysage
Mais je reste insensible à son manège
Aujourd'hui, je n'ai pas le coeur à l'ouvrage.

Je pense à tout ce qui aurait pu être
Si j'avais choisi un autre chemin
Je réfléchis à tout ces peut-être
Qui auraient pu changer mon destin.

Je pense aussi à tout ce que j'ai
Au chemin parcouru jusqu'ici
Je m'en veux de ne savoir apprécier
Tout ce que j'ai déjà accompli.

Mais à la lisière de mes pensées
Se tapit l'Ombre que j'ai toujours fuie
Et malgré toute ma bonne volonté
Elle reste ma plus fidèle ennemie.

Elle s'impose à moi sans crier gare
Et me voilà soudain emplie de doutes
Je me retrouve en plein cauchemar
A ne plus savoir où est ma route.

Je navigue à vue, au jour le jour
Sans vraiment connaître ma destination
Ne sais quand je serai de retour
Ma boussole n'indique plus de direction.

J'ai la désagréable sensation
D'être dans une cage dorée
De m'étouffer à chaque inspiration
Je suis en train de suffoquer.

J'aime ma famille passionnément
Mais je rêve de folie et d'évasion
J'avoue que c'est assez déroutant
Mais je rêve souvent de nouveaux frissons...

Les appels au secours sont vains
Car pas une âme ne comprendrait
Que je ne me satisfasse point
De cette vie bien ordonnée.

Alors je garde pour moi ces inepties
Et même si parfois le vernis craque
J'enfile un masque et souris à la vie
Moi seule sait que c'est une arnaque.

 

 

0806051124313553109

 

Ecrit cet hiver mais tellement d'actualité..

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 21:15

 

 

Je me regarde dans le miroir

Sans bien savoir à quoi m'attendre

Peut-être verrais-je un grain d'espoir

Je ne sais pas à quoi prétendre.

 

Je vois cette larme qui, lentement

Trace son chemin sur mon visage

Une simple larme, pas un torrent

Mais qui déjà fait des ravages.

 

C'est mon reflet que j'observe là

C'est mon image, mon avatar

Pourtant je ne reconnais pas

Celle que je vois dans ce miroir.

 

Celle qui m'observe de l'autr' côté

Révèle mon âme, mon essence-même

Regard acerbe et sans pitié

Détaille cette fille au visage blême.

 

Un caractère fort bien trempé

Dans un écrin bien trop fragile

Au fond des yeux une pointe d'acier

Souvent noyée, reste subtile.

 

Un regard dur qui me transperce

Qui met à nu ce que je suis

Lame effilée qui me traverse

Révèle à l'Autre mon moi enfoui.

 

Le temps d'une larme je me suis vue

Jamais docile, souvent fragile

Une petite fille aux rêves perdus

Devenue femme au coeur sensible.

 

seule-face-4617706b89

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article

Présentation

  • : la plume de Magalune.over-blog.com
  •  la plume de Magalune.over-blog.com
  • : Quelques mots et histoires à partager, que ma plume capricieuse consent parfois à livrer.
  • Contact

Ecrire c'est...

« Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre, un morceau de ta chair reste dans l'encrier. »  

 

-Tolstoï-

AVERTISSEMENT

Toutes les photos utilisées sur ce blog sont prises au hasard sur internet. Si vous reconnaissez l'une des vôtres, n'hésitez pas à m'avertir si vous voulez que je la retire. je ne sais pas toujours quelles images sont libres de droit ou pas. Merci et bonne lecture !

Archives