Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 20:53

 

 

 

Il n'y a pas grand chose à dire

C'est une honte et puis c'est tout !

La France a bien de quoi rougir,

Sa dignité en prend un coup !

 

Enfin voyons ! C'est un enfant,

Dont le seul crime est d'être là !

Pas un voyou ni un brigand...

On est vraiment tombé très bas !

 

Comment vont-ils se justifier ?

Pas face à nous mais à eux-mêmes,

D'avoir ainsi obtempéré,

Pour seule excuse, le système ?

 

Ils sont venus sans uniforme,

La belle affaire me direz-vous !

Oui mais voilà,c'était conforme,

Alors de quoi nous plaignons nous ?

 

Ce n'est qu'un gosse parmi d'autres,

Que l'on arrête chaque jour...

ça pourrait devenir les nôtres

Si l'on persiste à rester sourd...

 

C'est aujourd'hui pour des papiers,

Mais pour demain, qu'en sera t-il ?

Il serait temps de nous bouger,

La France n'est plus terre d'asile !

 

Egalité, Fraternité,

Valeurs,un jour, qui furent nôtres...

Je vous le dis, en vérité,

C'est dans la boue que l'on se vautre !!!

 

enfantprison400

Partager cet article

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

didier rené 24/01/2011 20:09


bonsoir Mag

nous sommes bien du même côté de la barrière
ton texte fait vraiment échos au mien et me parle beaucoup..
et comme Nina ..j'ai honte ..merci pour ton partage et ton poème
superbement rédigé ..bises et à bientôt


Magalune 29/01/2011 10:34



J'espère bien que nous sommes du même côté de la barrière :-)


bonne  journée Didier


biz



Reinette 19/01/2011 11:36


un texte fort qui devrait nous faire réfléchir.
Bonne journée


Magalune 29/01/2011 10:29



Si seulement.... Passez une bonne journée :-)



Melocoton 19/01/2011 05:37


Bonjour tout le monde,

Votre poème me rappelle celui du pasteur Martin Niemöller mis en musique et interprété par le merveilleux groupe « Evasion ».

Quand ils sont venus : http://www.zshare.net/audio/85427543f4389460/


Quand on a arrêté les communistes, je n’étais pas communiste, je n’ai rien dit ;
Quand on a arrêté les socialistes, je n’étais pas socialiste, je n’ai rien dit ;
Quand on a arrêté les Juifs, je n’étais pas Juif, je n’ai rien dit ;
Quand on est venu m’arrêter, il n’y avait plus personne pour protester.
(Version Badinter)


Magalune 29/01/2011 10:29



Je ne connais pas du tout, je vais aller voir le lien que vous m'avez laissé; Merci,belle journée:-)



Tony Yves 18/01/2011 23:33


Bonsoir Magalie

Jusque ou certains sont-il prêt à aller pour gagner quelques électeurs car tout est là


Magalune 29/01/2011 10:27



Oui tout est là, tout n'est plus qu'une histoire de fric ! Bonne journée :-)



Ikimashoo 18/01/2011 23:24


Je vois de qui tu veux parler. C'est vraiment petit de s'en prendre à une famille isolée. Puisqu'ils sont ici, insérés, pourquoi s'acharner de cette façon ? En tout cas, beau poeme fluide sur un
sujet d'actualité assez brûlant. Et merci pour ton commentaire sur mon blog :)


Magalune 29/01/2011 10:26



Merci de ton passage ici et surtout d'avoir pris le temps de faire un comsur ce sujet qui me tient à coeur ! Bonne journée



Présentation

  • : la plume de Magalune.over-blog.com
  •  la plume de Magalune.over-blog.com
  • : Quelques mots et histoires à partager, que ma plume capricieuse consent parfois à livrer.
  • Contact

Ecrire c'est...

« Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre, un morceau de ta chair reste dans l'encrier. »  

 

-Tolstoï-

AVERTISSEMENT

Toutes les photos utilisées sur ce blog sont prises au hasard sur internet. Si vous reconnaissez l'une des vôtres, n'hésitez pas à m'avertir si vous voulez que je la retire. je ne sais pas toujours quelles images sont libres de droit ou pas. Merci et bonne lecture !

Archives