Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 11:20

 

 

Il me faudra toujours, me lever, m'habiller,

Préparer les enfants, les conduire à l'école,

Gérer le quotidien, m'en aller travailler,

Saluer les voisins, suivant le protocole.

 

Il me faudra toujours, remplir notre frigo,

Mitonner leurs repas, et tenir la maison,

Rassurer d'un baiser, d'une étreinte ou d'un mot,

Leur donner les moyens d'atteindre l'horizon.

 

Il me faudra toujours, cacher mon désarroi,

Faire bonne figure et retenir mes pleurs,

Étouffer mon chagrin et l'indicible froid

Qui habitent mon corps, ternissent les couleurs.

 

Il vous faudra toujours, pour savoir qui je suis,

Tolérer ma pudeur, vous armer de patience,

Respecter avec tact certains aprioris,

Ma grande retenue, mon excès de prudence.

 


 

route-desertique.jpg

 

Parce qu'une séparation, ça laisse des traces indélébiles...

Partager cet article

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

le Pierrot 11/09/2011 20:20


Courage Magalie, tout s'arrange plus ou moins avec le temps, je le sais bien...bise et bonne soirée...


Magalune 12/09/2011 12:45



Plus ou moins dis-tu :-)j'imagine que même avec le temps, ça reste sensible. merci pour ton passage ici :-)


bises, belle journée



Didier René 11/09/2011 18:39


bonsoir Mag
une route remplie d'embûches je connais bien ce genre de chemin..la vie est ainsi faite et c'est avec le temps que l'on apprend et toujours on apprend c'est ce qui est merveilleux..mais parfois
cette vie laisse des traces telles des cicatrices qui ne voient pas..courage..
gros bisous..


Magalune 12/09/2011 12:44



Merci pour les encouragements :-) bises Didier :-)



Elo 09/09/2011 16:41


Des traces indélébiles c'est certain. Mais il ne faut aps trop les cacher mais plus les assumer je pense. Bisous


Magalune 12/09/2011 12:43



on verra avec le temps, pour l'instant je ne peux pas cacher grand chose... Belle journée


bisous



Melocoton 08/09/2011 09:18


Tristesse de la lune

http://www.4shared.com/audio/GUrAzi16/21_Baudelaire_-_Tristesse_de_l.html

Ce soir la lune rêve avec plus de paresse

Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive
Elle laisse filer une larme furtive
Un poète, pieux, ennemi du sommeil
Dans le creux de sa main prend cette larme pâle
Aux reflets irisés comme un fragment d’opale
Et la met dans son cœur, loin des yeux du soleil


Magalune 09/09/2011 08:03



De bien jolies paroles....je ne le connaissais pas. merci pour la découverte


belle journée



Let It blue 07/09/2011 20:54


Il n'y a pas de mots pour soulager tes mots.
Qu'on en appelle au temps
Autant parler de vent !

Mais, comme tu dis, patience ...
Réapprendre à ouvrir les yeux,
à voir les fleurs bleues,
à avoir confiance

Et ce, en dépit de la prudence !


Magalune 08/09/2011 18:42



la prudence sera désormais ma confidente.... Belle soirée à toi :-)



Présentation

  • : la plume de Magalune.over-blog.com
  •  la plume de Magalune.over-blog.com
  • : Quelques mots et histoires à partager, que ma plume capricieuse consent parfois à livrer.
  • Contact

Ecrire c'est...

« Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre, un morceau de ta chair reste dans l'encrier. »  

 

-Tolstoï-

AVERTISSEMENT

Toutes les photos utilisées sur ce blog sont prises au hasard sur internet. Si vous reconnaissez l'une des vôtres, n'hésitez pas à m'avertir si vous voulez que je la retire. je ne sais pas toujours quelles images sont libres de droit ou pas. Merci et bonne lecture !

Archives