Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 08:03

 

 

La main crispée, en poing serré

Le bras tendu, contre son flanc

Elle se tient là, terrorisée

A la merci de tous ces gens,

Au regard froid, halluciné

Où brillent folie et égarement.

 

Pour un sourire au coin des lèvres,

Un simple frôlement de main,

C'est tout un village qui s'enfièvre

Atteint d'un délire assassin.

La rumeur court sur toutes les lèvres :

Pour elle c'est la fin du chemin.

 

Elle est accusée d'adultère

Et n'est plus qu'une moins que rien

Qu'on met beaucoup plus bas que terre

Et qu'on traite traite plus mal qu'un chien !

Exécutée à coups de pierres...

Ses bourreaux n'ont plus rien d'humain !

 

La haine est partout dans les yeux

La douleur devient obsédante

C'est un spectacle monstrueux

Que cette foule démente

Aux principes moyenâgeux

Et à la raison chancelante.

 

Pas une œillade de compassion

Aucune pitié dans leurs prunelles

Une triste résignation

Dans celles des femmes qui, comme elle,

Connaissent l'annihilation

Et vivent au conditionnel.

 

Alors elle cesse le combat

Et abandonne sans regret

La vie qu'elle menait ici-bas

Une vie sans grand intérêt

Une vie dénuée de droits

Une vie déjà condamnée.

 

280efc71

link

 

Un lien pour signer la pétition contre cette pratique barbare monstrueuse. Merci.

Partager cet article

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

Didier René 28/08/2010 20:35


bonsoir Mag
superbe poème sur cette réalité qui est malheureusement toujours d'actualité au vingt et unième siècle
gros bisous et à très vite


Azella 27/08/2010 21:30


Magnifique poème sur une réalité malheureusement !


étéop 27/08/2010 02:46


Sakina a commis un meutre: elle a assassiné son mari...
La lapidation comme la chaise électrique je ne l'accepte pas car le monde a évolué(jadis, quand une épidémie frappait une tribue on brulait les morts et les malades pour que ça ne propage pas,
maintenant avec la medecine les choses ont changé)...La lapidation existe encore en Arabie Saoudite et aux Pakistan; et avec ses régimes là, il faut discuter avec eux et trouver une solution...


écéa 25/08/2010 17:02


Bonjour Magalie,
Il faudra encore combien de sacrifice, combien de femmes bafouées, torturées, humiliées, violentées, violées, battus, soumises pour que la révolte sonne, il est facile de dire, ça ne se passe pas
chez nous, c'est leur coutume, je dis Non, au nom de quel loi, de quelle religion, de quel dieu les hommes auraient-ils le droit de vie et de mort sur une femme, la religion à engendrer des
guerres, elle engendre des horreurs, libre à quiconque de croire en dieu ou pas mais la religion en elle-même a été écrite par des hommes et non par des dieux....Désolée de m'emporter ainsi mais il
est si facile de mettre tout et n'importe quoi sur le dos de cette foutu religion...
Amicalement....écéa.


Magalune 25/08/2010 18:53



Bonjour !


Je suis on ne peut plus d'accord avec toi Ecéa !Tu prêches à une convertie !!C'est bien l'objet de ce poème, de rappeler que des horreurs existent encore partout dans le monde, le but est bien de
les dénoncer. Tant que l'Homme perpètrera des atrocités pareilles au nom d'une religion, je ne suis pas prête à croire en un seul Dieu !


Amitiés



Cathy 24/08/2010 23:05


Bonsoir Magalie,

Je viens vous saluer après votre gentil passage sur mon blog.

Le sujet que vous évoquez là est cruel, et il faut dénoncer ces pratiques.

Votre poème est très bien formulé, il attire l'attention du lecteur, c'est le moins que l'on puisse en dire.

A bientôt sans doute,

Cordialement,

Cathy.


Présentation

  • : la plume de Magalune.over-blog.com
  •  la plume de Magalune.over-blog.com
  • : Quelques mots et histoires à partager, que ma plume capricieuse consent parfois à livrer.
  • Contact

Ecrire c'est...

« Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre, un morceau de ta chair reste dans l'encrier. »  

 

-Tolstoï-

AVERTISSEMENT

Toutes les photos utilisées sur ce blog sont prises au hasard sur internet. Si vous reconnaissez l'une des vôtres, n'hésitez pas à m'avertir si vous voulez que je la retire. je ne sais pas toujours quelles images sont libres de droit ou pas. Merci et bonne lecture !

Archives