Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 07:00

 

 

Debout face à la mer,

Elle hurle sa douleur,

Eructe sa colère,

Déverse sa rancoeur

Contre la tyrannie

De cette fausse soeur,

Contre cette ennemie

Qui lui a pris son coeur.

 

Debout face à la mer,

Elle crie sa souffrance,

Clame le goût amer

De la désespérance,

De la froide morsure

Provoquée par l'absence,

De l'odieuse blessure

Chaque jour plus intense.

 

Dressée sur un rocher,

Elle défie les cieux,

brandit son poing levé

A l'intention des Dieux

Et des flots affamés

Qui dévorent les hommes,

Rognent leurs destinées

Sans un ultimatum.

 

196110.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

GUARDIOLA 16/10/2011 11:50


J'aime beaucoup. La fin, surtout.


Magalune 16/10/2011 18:07



Merci :-)



Elo 07/09/2011 21:20


BRAVO !!!! Je rentre de l'océan pour lire es lignes... L'océan peut prender ces douleurs et les emporter avec lui ! bisous


Magalune 08/09/2011 18:43



J'adore l'océan, le regarder se mouvoir, écouter son discours !! c'est fascinant.


j'espère que tu as passé de bonnes vacances :-)


belle soirée



Finouche 02/09/2011 17:06


Cette colère, on la ressent tellement avec tes mots...! Peut-on dire qu'un hurlement de douleur est beau? Si oui... le tien l'est.


Magalune 03/09/2011 10:30



merci pauline :-)


 



oliveretlemonde 31/08/2011 19:29


"Ô sombres héros de l'amer qui ont su traverser les océans du vide ..." Certains n'en sont pas revenus et ont laissés des âmes epleurées et perdus derrière eux,comme ces femmes de marins .
Battons-nous pour que cela n'arrive pas !
Oliver


Magalune 31/08/2011 20:35



Il parait que le calme vient après la tempête, il faut y croire. !-)



oliveretlemonde 31/08/2011 14:41


Oups!Il semble que je sois passé à côté! très beau texte,sûrement un de mes préférés,mais je n'y avais pas vu d'histoires de marins perdus ,submergés par les flots,mais plutot une femme blessée
face à l'amer ... Parfois je suis bète,étourdi,mais j'adore,vraiment,même sans en avoir compris le sens ....
Bises


Magalune 31/08/2011 17:15



Tu n'es passé à côté de rien du tout Oliver, tu connais suffisamment mon état d'esprit du moment pour savoir de quoi il retourne, même si au départ j'entendais écrire sur ces femmes de marins, au
final, la colère et la blessure qui transparaissent sont toutes personnelles. j'aime bien "face à l'amer", finalement c'est tout à fait ça, très bon résumé...



Présentation

  • : la plume de Magalune.over-blog.com
  •  la plume de Magalune.over-blog.com
  • : Quelques mots et histoires à partager, que ma plume capricieuse consent parfois à livrer.
  • Contact

Ecrire c'est...

« Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre, un morceau de ta chair reste dans l'encrier. »  

 

-Tolstoï-

AVERTISSEMENT

Toutes les photos utilisées sur ce blog sont prises au hasard sur internet. Si vous reconnaissez l'une des vôtres, n'hésitez pas à m'avertir si vous voulez que je la retire. je ne sais pas toujours quelles images sont libres de droit ou pas. Merci et bonne lecture !

Archives