Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 15:19

 

 

Il ne m'arrive que rarement d'écrire librement, comme je vais le faire maintenant, mais je ne peux pas ne pas vous parler de lui, celui qui rend ma vie moins pénible, plus lumineuse, malgré les doutes que notre histoire peut susciter en nous et assombrir ce bonheur auquel finalement chacun de nous peine à croire et aborde avec prudence.

 

Etre maman solo est une véritable épreuve quotidienne, il y a bien des jours où j'ai envie de baisser les bras, où l'envie de hurler est tellement forte qu'elle m'étouffe presque. Dans l'ensemble je suis seule,à part ma soeur et une amie de boulot, personne à qui passer un coup de fil pour se changer les idées, personne avec qui sortir et partager des moments sympas le seul soir de la semaine où je n'ai pas mes enfants. La solitude, ça ronge de l'intérieur, ça s'insinue dans chaque recoin de l'esprit, on en vient à ne plus être sûr de vraiment exister en tant qu'individu distinct. On assume le quotidien parce qu'il le faut bien et la vie s'arrête là.

 

Et puis il est entré dans ma vie, tout à fait par hasard, si tant est que vous croyiez au hasard, ce qui n'est pas mon cas. Coincée à la maison 6 jours sur 7, et personne avec qui partager le 7ème, il était fort improbable que je rencontre qui que ce soit, amant ou ami(e)s. Et pourtant ce jour-là, un imprévu a chamboulé la journée et a permis notre rencontre.

 

Voilà 4 mois maintenant que ça dure, les débuts ont été chaotiques, il faut accepter l'autre avec son histoire et les schémas de fonctionnement qui en découlent avant d'apprendre à fonctionner ensemble. Ce n'est pas évident. J'ai eu la chance de tomber sur quelqu'un de bien, quelqu'un de droit, que ma situation n'a pas trop effrayé. Ce qui n'était au départ qu'une parenthèse plaisir s'est peu à peu transformée en sentiments plus profonds.

 

Nos situations familiales respectives (lui aussi a des enfants) font que nous ne pouvons pas nous voir autant que nous le voudrions, mais les moments passés ensemble m'apaisent à un point que je n'aurais jamais cru possible. A ses côtés je retrouve un équilibre, toujours précaire parce que je reste fragile et qu'à l'intérieur tout est à reconstruire, mais avec lui j'ai l'impression d'être vraiment quelqu'un, d'exister pour moi et pas seulement pour aller bosser et élever mes gônes ( état dans lequel je replonge chaque fois qu'il est loin de moi).

 

Il se dégage de lui une douceur qui contraste fortement avec l'image qu'il renvoie au premier abord. Il est ma bouffée d'air, celui qui m'a rendu le sourire et me donne la force de le garder même dans les moments les plus difficiles. Il est celui qui m'incite à relever la tête et à marcher d'un pas conquérant quand bien même je ne sais pas où je vais. Dans son regard je me sens forte, je me sens vivre, j'y puise chaleur et courage, douceur et envie de me dépasser. Un seul de ses sourires me redonne suffisamment d'énergie pour affronter les journées les plus dures. J'aime quand il m'entoure de ses bras et me serre contre lui. Je m'y sens sereine, en sécurité, j'ai l'impression de pouvoir lâcher prise sans peur d'être jugée ou de ne pas réussir à reprendre pied. Les insomnies me pourrissent toujours la vie mais quand nous avons la chance de pouvoir partager nos nuits, sa présence m'apaise. Et j'arrive alors à dormir 3 ou 4h d'affilée d'un sommeil plus serein que d'ordinaire.

 

Il est celui qui me rend peu à peu à la vie même si de nombreux obstacles se dressent encore devant nous et rendent la route plus qu'incertaine. Il est celui qui me donne envie de ne retenir que les belles choses, aussi éphémères soient-elles, plutôt que toutes celles qui drainent régulièrement toute mon énergie. Il est celui, tout simplement, qui me redonne envie de croire en demain...

 

Je ne pouvais pas ne pas vous parler de lui.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Magalune
commenter cet article

commentaires

Cathy 13/01/2013 14:32

Bonjour Magalie,

Il n'est pas toujours évident "d'écrire à coeur ouvert" comme tu viens de le faire ici. Ton, ou votre histoire est très touchante et je suis heureuse que tu aies pu trouver quelqu'un qui apaise ton
coeur, tout en le faisant vibrer. L'amour fait des miracles et tu le prouves ici.
Ton histoire me rappelle un poème que j'avais écrit sur mon mari "Ma douce forteresse"... Il est des bras qui nous rassurent, c'est vrai. Merci pour ce très beau témoignage.

Puissiez-vous être heureux très longtemps.

Tous mes voeux de bonheur en cette année 2013 !

Je t'embrasse bien fort.
Cathy.

Magalune 13/01/2013 19:18



Merci !!! Tous mes voeux à toi aussi. la situation n'est pas simple, les blessures de chacun font que la route n'est pas bien dégagée mais on essaie de la tracer du mieux qu'on peut.


Plein de bonnes choses pour toi en cette nouvelle année :-)


Bisous



isa 12/01/2013 16:54

Je suis très heureuse pour vous.

Quelle bonne idée de partager avec nous ce grand bonheur !!!

Magalune 13/01/2013 19:17



merci :-) ça change des vers tristes pour une fois :-)



,leblogdhenri.over-blog.com 11/01/2013 19:34

Bonjour Magalie,

je suis vraiment trés heureux de ton bonheur. tous mes voeux pour une trés trés longue pèrio dejoies. Bises bien amicales.

Henri. de

Magalune 13/01/2013 19:16



Merci Henri, la joie alterne avec les doutes, mais j'espère qu'à terme il ne restera que la joie :-)


bises



PARADISALIA 10/01/2013 15:22

Je suis ravie de lire ces phrases qui respirent le bonheur...
Tu vois il ne faut jamais perdre espoir...Sois heureuse...Bises Magalune...

Magalune 13/01/2013 19:15



Le bonheur n'est pas encore à portée de main mais les bons moments se font plus nombreux :-)


merci


bises



Jonas D. 10/01/2013 13:54

Tout le bonheur du monde, Magalune, longtemps ! Bises.
Jonas

Magalune 13/01/2013 19:15



Merci :-)


Bises bien amicales



Présentation

  • : la plume de Magalune.over-blog.com
  •  la plume de Magalune.over-blog.com
  • : Quelques mots et histoires à partager, que ma plume capricieuse consent parfois à livrer.
  • Contact

Ecrire c'est...

« Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre, un morceau de ta chair reste dans l'encrier. »  

 

-Tolstoï-

AVERTISSEMENT

Toutes les photos utilisées sur ce blog sont prises au hasard sur internet. Si vous reconnaissez l'une des vôtres, n'hésitez pas à m'avertir si vous voulez que je la retire. je ne sais pas toujours quelles images sont libres de droit ou pas. Merci et bonne lecture !

Archives