Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 20:48

 

 

Il y a des absents qu'on ne peut oublier

Malgré tous les efforts pour ne plus y penser,

Malgré tous les regrets, les attentes déçues,

La confiance émoussée, les illusions perdues.

 

Il y a de ces gens dont on porte l'empreinte

Au plus profond de soi, étrange labyrinthe,

Sans bien savoir pourquoi, sans bien savoir comment

A pu s'enraciner semblable sentiment.

 

Peu importe le temps que dure le silence,

Ou bien l'éloignement, la trop grande distance.

Peu importe les maux qu'engendre l'abandon,

La foi en un tel lien transcende la raison.

 

 

1244435400.jpg

 

A ces quelques personnes qui me manquent encore terriblement malgré tout.

Partager cet article

Repost 0
Published by Magalune - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

Emma 23/11/2012 15:02

Je suis complètement d'accord avec ce texte, Magalune. On porte en soi, et pour toujours, l'empreinte des personnes que l'on rencontre, de près ou de loin et qui nous ont touchées.
Ce poème le décrit très bien et comme nous ne sommes pas ici dans la démonstration mathématique ou philosophique, je trouve que c'est très bien comme ça ;)

Amicalement

Magalune 28/11/2012 20:09



merci Emma, oui juste du ressenti, aucune autre prétention ;-)


belle soirée



Camille Acristem 07/11/2012 00:59

Mmmh.

Il y a de l'idée mais flotte entre chaque membre de ton poème, comme qui dirait "entre chaque parties de tes vers" comme une hésitation. Comme le hasard creux d'une rotule qui ne trouve pas assez
vite la cavité pour la recevoir. Il y a donc un peu de style, pas mal, mais ça sent le pantin désarticulé qui ne sait pas trop où il va. Et finalement le texte fait dans sa totalité mieux penser à
un cliché maladroit et n'émeut pas. Ou pas assez, enfin il rate son effet c'est certain.

Magalune 07/11/2012 18:18



Mmmh,


Je ne prétends pas être une pro de la prosodie et ne me clame pas "poétesse", j'écris avant tout pour moi, tant mieux si d'autres prennent plaisir à lire, sinon tant pis. On évolue toujours, au
fil du temps on apprend et parfois un texte est mieux qu'un autre, mais je n'ia pas vocation à être écrivain. j'aime les mots, sous toutes leurs formes, mais j'ai pleinement conscience que tout
le monde n'a pas les mêmes capacités face à l'écrit. Tout est dit. On fait du mieux qu'on peut mais rien ne remporte jamais l'unanimité, c'est ainsi.



Allan Ridley 02/11/2012 09:05

Très beau texte Mag', j'y retrouve des éléments qui me parlent, car en effet il y a des gens dont on porte l'empreinte et qui nous manquent. J'espère que toi tu vas bien.
Bises

Magalune 04/11/2012 12:50



Oui, il y a des gens que l'on n'oublie jamais.


Je vais mieux à défaut d'aller bien, un peu d'espoir et de douceur dans ma vie aujourd'hui, c'est bon à prendre malgré l'angoisse que ça peut générer.


A bientôt Allan,


Merci


bisous



enriqueta 01/11/2012 10:43

Très beau texte qui se marie bien avec la fête de La Toussaint même s'il a été écris avant.

Magalune 04/11/2012 12:48



Merci. beau Dimanche



Stéphane 27/10/2012 22:00

Rien n'est plus pareil... Il y a un manque, on parle et personne ne répond. On pleure, mais ça ne change pas.

Magalune 04/11/2012 12:48



Quoi que l'on fasse, certaines choses sont figées...


beau dimanche



Présentation

  • : la plume de Magalune.over-blog.com
  •  la plume de Magalune.over-blog.com
  • : Quelques mots et histoires à partager, que ma plume capricieuse consent parfois à livrer.
  • Contact

Ecrire c'est...

« Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre, un morceau de ta chair reste dans l'encrier. »  

 

-Tolstoï-

AVERTISSEMENT

Toutes les photos utilisées sur ce blog sont prises au hasard sur internet. Si vous reconnaissez l'une des vôtres, n'hésitez pas à m'avertir si vous voulez que je la retire. je ne sais pas toujours quelles images sont libres de droit ou pas. Merci et bonne lecture !

Archives